■プロフィール

F

Author:F
FC2ブログへようこそ!

■最新記事
■最新コメント
■最新トラックバック

■月別アーカイブ
■カテゴリ
■検索フォーム

■RSSリンクの表示
■リンク
■ブロとも申請フォーム
■QRコード

QR

Samedi 14 avril
Bonjour,

Nous avons parlé aujourd'hui des questionnaires de Bernard Pivot et du troisième questionnaire de Marcel Proust que l'on vient de découvrir.

vanityfair proustquestionnaire


Voici les vidéos et les transcriptions:

Pivot

Transcription du questionnaire de Pivot

pivot.jpg


Proust

questionnaire-de-proust.jpg


Transcription

Découverte d'un troisième questionnaire de Proust



"- Votre mot préféré, sœur Emmanuelle ? - Yalla. - Ce qui veut dire ? - En avant." C'est un jeu bien connu : des questions courtes appellent des réponses qui en disent long sur la personnalité de l'invité. Bernard Pivot en avait fait le point d'orgue de l'émission "Apostrophes". L'écrivain Marcel Proust aimait déjà ce jeu, pratiqué au XIXe siècle dans la bonne société. On connaissait jusqu'ici deux questionnaires remplis de sa main. Le libraire Laurent Coulet vient d'en découvrir un troisième chez des particuliers qui souhaitent rester anonymes.
Un fascicule qui vaut 250 000 euros
C'est un petit fascicule de six pages, avec 30 questions-réponses. L'écriture très reconnaissable de Marcel Proust déborde déjà dans les marges. "C'est le seul qui soit daté, il l'a rempli en juin 1887, il avait donc encore 15 ans", explique Laurent Coulet. Dans ce fascicule, à la question "Quelle est votre occupation préférée ?", l'écrivain répond : "Aimer". "Il y a deux choses dans ce questionnaire, c'est l'intelligence et l'amour", explique Jean-Yves Tadié, biographe de Marcel Proust. Ce précieux questionnaire sera mis en vente la semaine prochaine, au prix de 250 000 euros.

L'un des vrais questionnaires de Proust

Et enfin voici le lien vers l'émission dont je vous ai parlé

élémentaire, France 24

charbon-openspace.jpg


Bonne réflexion et bon week-end



20171028_NYC2018-1-1.jpg





未分類 | 18:49:39 | Rétrolien(0) | Commentaire(0)
samedi 7 avril

oeil facebook

Bonjour,

Aujourd'hui, nous avons parlé du scandale Facebook avec la vidéo suivante. Vous pouvez aussi regarder la deuxième à la maison. (cliquez sur "Lire la suite ")

Vos données valent de l'or


Transcription:

Facebook : vos données valent de l'or

Chaque fois qu'un utilisateur navigue sur le net, il laisse des traces qui constituent un profil. Exactement ce qu'adorent les publicitaires, comme celui-ci à qui nous avons montré notre compte, nos applications préférées et donc notre profil.
“Je vois du GoVoyage, je vois du Booking, je vois du Trip Advisor, donc vous voyez, il se dessine un profil de jeune femme urbaine qui aime bien passer du temps sur son mobile, qui aime voyager aussi... ba voilà, ça, c'est une information intéressante si je veux envoyer un message publicitaire.”
Ces informations anonymes qui permettent de nous cibler valent de l'or. Des dizaines de milliers d'euros déboursés par les plus gros annonceurs.
Une mine d'informations que Facebook promet de mieux protéger
Mais Facebook récupère beaucoup d'autres données, parfois personnelles. Ce journaliste a fait un test simple : il a demandé à Facebook ce que l'entreprise avait archivé sur lui. Surprise : le réseau a conservé des informations supprimées il y a longtemps, comme le nom d'une ancienne petite-amie, en face de "relations précédentes".
“J'ai enlevé mon statut amoureux de Facebook, mais en téléchargeant mes données publiées depuis 11 ans sur mon profil, je me suis rendu compte que Facebook n'avait pas oublié que j'avais été avec cette personne-là...”
Cet autre journaliste a lui aussi demandé ses archives : lui, a découvert que tous ses contacts téléphoniques et chacun de ses SMS étaient enregistrés. Ici, une conversation avec son père ou avec un médecin. Il a ouvert la porte à Facebook, simplement en synchronisant ses contacts.
“ Facebook peut parfaitement savoir qui a consulté ou appelé tel médecin de telle spécialité à telle date. Et le plus embêtant, c'est que Facebook peut revendre ces données. Et on l'a vu, Facebook ne contr^le pas forcément les données parce que les tiers à qui Facebook revend ces données peuvent revendrent eux-mêmes ces données à d'autres tiers et là, ça devient juste incontrôlable.”
C'est ce qui est arrivé dans l'affaire Cambridge Analytica : des données personnelles détournées par un tiers à des fins politiques. Facebook vient d'annoncer qu'il allait mieux protéger l'accès à ses données par des tiers.

Lire la suite >>
未分類 | 19:38:22 | Rétrolien(0) | Commentaire(0)